• Passé colonial en TUNISIE : des”excuses” demandées à la France

La présidente de «Justice et Vérité», Sihem Ben Sedrine
© FETHI BELAID / AFP

L’Instance Vérité et Justice chargée d’enquêter sur les violations des droits humains en Tunisie demande des excuses à la France.
Un mémorandum – révélé par France Inter – sera prochainement envoyé à Paris pour exiger des indemnisations. En Tunisie, l’Instance « Vérité et Dignité » en charge de la justice transitionnelle termine son mandat en juyin 2019 après plus de quatre ans passé à exhumer les sévices commises pendant la période de 1955 à 2013, aussi bien la guerre d’indépendance, que les deux régimes de Bourguiba et Ben Ali ainsi que la révolution et la période juste après les premières élections démocratiques. C’est une instance qui a dû gérer beaucoup de polémiques, de discrédits et d’obstacles pendant son mandat.

Leave a Reply