• BÉNIN : la logique autoritaire et répressive de Patrice Talon

Avec un taux d’absention record de plus de 75 %, le scrutin législatif du 28 avril a donné lieu à de violents affrontements dans la capitale béninoise et plusieurs autres villes du pays. Selon le journal La Croix, ” les anciens présidents Boni Yayi (2006-2016) et Nicéphore Soglo (1991-1996) ont évoqué un “coup d’Etat électoral” de Patrice Talon, l’actuel président du pays. Ses détracteurs l’accusent d’avoir engagé un tournant autoritaire au Bénin, pays modèle de la démocratie en Afrique de l’Ouest. Chez ses opposants comme au sein de la société civile, on l’accuse d’être derrière l’exclusion du scrutin des grands partis d’opposition, officiellement évincés pour n’avoir pas respecté le nouveau code électoral. De leur côté “Amnesty International et de nombreuses associations locales de la société civile béninoise ont dénoncé les coupures d’internet ainsi qu’un “niveau de répression alarmant” au Bénin“. Enfin “L’Union européenne a fait part de son embarras“. Le 2 mai, une personne était déclarée morte lors des affrontements avec les forces de l’ordre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s