• NIGÉRIA : hausse de 66% du salaire minimum

AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Après des mois de bras de fer avec les syndicats, le Nigéria, premier producteur de pétrole du continent africain, a adopté la loi sur le salaire mensuel minimum, qui passe de 18.000 nairas par mois (44 euros) à 30.000 nairas mensuel (72 euros). Comme le souligne le site Africanews, “même avec un salaire de 18.000 nairas (44 euros), les fonctionnaires d’Etat attendent parfois des mois ou des années avant de recevoir leurs salaires. Toutefois, “l’immense majorité des Nigérians peinent à joindre les deux bouts, depuis la récession de 2016-2017 et une inflation importante de 11,5 % (un sac de riz de 25 kilos coûte près de 10.000 nairas, un tiers du nouveau salaire minimum). Plus de 87 millions de Nigérians (sur 180 millions) vivent dans l’extrême pauvreté avec moins de 1,9 dollars par jour”. Le pays est pourtant le premier producteur de pétrole du continent, avec deux millions de barils par jour, et la première économie africaine, mais “il souffre d’une corruption endémique au sein de son administration”.

Leave a Reply