• SOUDAN : de la contestation au coup d’État militaire

Après plusieures semaines de manifestations massives dirigées contre le régime, le président soudanais Omar El Bechir a été destitué le 13 avril. Dans son article “Le dernier jour d’u tyran” publié par le journal Libération, Hala Kodmani souligne : “Le renversement d’El-Béchir a été annoncé par son ministre de la Défense au nom d’un «Conseil militaire de transition» mis en place pour une durée de deux  ans. Suspension de la Constitution durant cette période, instauration de l’état d’urgence pendant trois mois et d’un couvre-feu d’un mois, fermeture de l’espace aérien, etc. Le communiqué lu par le général en treillis Awad Ahmed Benawf était dans la pure tradition des putschs à l’ancienne dont les pays arabes et africains sont familiers depuis les années 1960“. Comme en Algérie, l’armée est aux commandes de la transition à Karthoum. Une sévère menace pour l’aspiration à la démocratie des peuples soudanais et algérien…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s