• Deux LANCEURS D’ALERTE congolais assignent en France

Les lanceurs d’alerte congolais Jean-Jacques Lumumba et Guylain Luwere ont assigné en février 2019 devant les juridictions françaises la BGFI et sa filiale congolaise dirigée par des proches de l’ancien président Joseph Kabila.
Selon la Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique (PPLAAF), les deux banquiers avaient signalé à leurs supérieurs des détournements de fonds publics et l’existence de comptes liés au financement du terrorisme. Après avoir subi des représailles, ils ont été forcés de s’exiler avec leurs familles. La Banque Gabonaise et Française internationale (BGFI Holding Corporation SA) est une banque dont la maison mère est basée à Libreville (Gabon). Elle se présente sur son site internet comme « la première banque d’Afrique centrale ». Elle possède des filiales au Gabon, en République du Congo, à Madagascar, en Guinée équatoriale, au Bénin, au Sénégal, en RDC, au Cameroun, en Côte d’Ivoire et en France. Selon un coimmuniqué de la PPLAAF, « ces deux lanceurs d’alerte ont eu l’immense courage de mettre en lumière de graves pratiques de prédations des ressources en RDC. En tant que réfugiés français, ils ont le droit de saisir les juridictions françaises », ont déclaré Me William Bourdon et Me Henri Thulliez, avocats de Jean-Jacques Lumumba et Guylain Luwere. « La responsabilité de la banque congolaise en tant qu’employeur, et de la banque gabonaise en tant que maison mère, ne fait, à nos yeux, aucun doute. Le climat d’impunité régnant au sein de la banque a permis à certains dirigeants de menacer leurs employés et à recourir à des activités tout à fait immorales ».

Leave a Reply