• Algérie : les ISLAMISTES en embuscade ?

La transition démocratique amorcée en Algérie sera-t-elle l’occasion pour les organisations islamistes d’entrer dans le jeu politique ? Dans un entretien accordé le 22 mars 2019 au site Sputnik, le Général major Ali Ghediri – retraité de l’Armée nationale populaire (ANP) et candidat à l’élection présidentielle reportée – minimise le risque pour son pays. “Le pouvoir n’a eu de cesse d’agiter l’épouvantail islamiste pour dissuader les Algériens de descendre dans la rue, au prétexte que l’on pourrait repasser les mauvais moments connus dans les années 1990 [décennie noire, ndlr]. Ce qu’il y a lieu de rappeler, en l’espèce, est un constat: l’islamisme a été vaincu militairement et politiquement”. Avant de poursuivre : “Les islamistes ont compris qu’ils n’ont de place dans cette Algérie qu’en se conformant à l’ordre établi. C’est bien dans la démocratie qu’ils peuvent jouir de la liberté politique, sans pour autant chercher à imposer, par la violence, leur point de vue au reste de la population. C’est une question réglée. Nous l’avons fait dans la violence et dans le sang, mais nous l’avons réglée”.

Leave a Reply