• Le nouveau PARTAGE de l’Afrique

Le voyage du président français Emmanuel Macron en Afrique de l’Est illustre bien la tentative de la France de rester parmi les actuers qui comptent sjur le continent. Dans une chronique du Monde Afrique, la journaliste Marie de Vergès revient sur les enjeux de cette visite sur un continent autrefois dominé par les Etats-Unis et l’Europe. “La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique dès 2009, rappelle la journaliste. Depuis le début du millénaire, ses échanges avec ce continent ont été multipliés par près de vingt. Mais il n’y a pas que le géant asiatique. Les importations africaines depuis l’Indonésie, la Russie, la Turquie ont crû respectivement de 107 %, 142 % et 192 % entre 2006 et 2016, selon la Brookings Institution. Dans le même intervalle, celles en provenance des Etats-Unis n’augmentaient que de 7 %… Washington n’est d’ailleurs plus que le troisième partenaire commercial de l’Afrique, devancé par l’Inde. Quant à la France, elle s’est retrouvée reléguée, en une décennie, de la troisième à la septième place”. Et l’hebdomadaire The Economist ajoute qu’entre 2010 et 2016, plus de 320 ambassades étrangères ont ouvert sur le continent. La Turquie en a inauguré 26 à elle seule. Quant à l’Inde, elle prévoit 18 nouvelles missions diplomatiques. Autant dire que “cette ardeur pour l’Afrique a pris l’Occident au dépourvu”, conclut Marie de Vergès.

Leave a Reply