La répression “légale”​ contre les ONG s’accentue

Au cours des cinquante dernières années, au moins 50 pays ont adopté des lois qui entravent le travail des ONG et des défenseurs des droits humains : tel est l’un des constats dressés par Amnesty International dans un récent rapport intitulé “Répression, des lois conçues pour museler : la répression mondiale des organisations de la société civile”. Les gouvernements de ces pays “adoptent des lois qui imposent aux ONG et à leur personnel des dispositifs de surveillance et des entraves administratives absurdes, et qui les exposent à un risque permanent d’emprisonnement”, souligne les experts d’AI, précisant qu’ “au cours des deux dernières années seulement, près de 40 lois portant atteinte au droit d’association et destinées à entraver les activités des organisations de la société civile ont été mises en place ou sont en chantier à travers le monde“. Ces lois instaurent généralement pour les organisations “une procédure d’enregistrement abusive, une surveillance de leurs activités, des restrictions concernant leurs sources de financement et, dans de nombreux cas, prévoient leur fermeture si elles ne respectent pas les obligations abusives qui leur sont imposées“.

Leave a Reply